Tourisme

Tourisme

Allemagne en Provence

Allemagne-en-Provence est un petit village provençal à la porte des hauts lieux touristiques du Verdon. Passage obligé pour rejoindre les Gorges du Verdon, le Lac de Sainte-Croix et la Cité de la Faïence de Moustiers Sainte-Marie, n’hésitez pas à vous y arrêter afin d’y découvrir son riche passé historique.

L’étymologie du nom Allemagne est controversée.

La localité apparaît pour la première fois dans les textes dès 429, dans la Chronologie de Lérins. Elle est à nouveau citée au XIIIe siècle, sous la forme Armagnia (autres formes: Alamannia, allemania, Castrum Allemanicum). Selon des spécialistes, qui relèvent la forme Alamannia en 1182, il est indiscutable que le nom de la localité est formé sur celui de l’ethnie des Alamans (avec le suffixe -ia-), et perpétue le souvenir d’une colonie installée avant les grandes invasions. L’autre hypotèse avancée est que le nom du village n’a rien à voir avec la Germanie, mais vient d’une déesse gauloise de la fertilité (Alemona) vénérée par une garnison romaine installée sur le site de l’actuel château.

Brunet

Le charme de la campagne à quelques pas de la ville…

Construit sur le coteau septentrional du Plateau de Valensole et perché à 425 mètres d’altitude, le village de Brunet se distingue par son caractère pittoresque et sa vue imprenable sur la Vallée de l’Asse.

Nouvelle venue sur le territoire de la Communauté de Communes Luberon Durance Verdon (depuis décembre 2008), la commune de Brunet fait partie du Canton de Valensole et se situe à une trentaine de kilomètres de la ville centre, Manosque.

Esparron de Verdon

Notre village est perché au débouché des basses gorges du Verdon, à l’endroit où la rivière s’étale en un lac long et sinueux jusqu’au barrage de Gréoux-les-Bains.
Il constitue de ce fait un séjour balnéaire fort prisé des habitants de la région, des curistes et des touristes qui trouvent sur les bords du lac calme, verdure et fraîcheur pour des moments de détente inoubliables.

Le pittoresque village d’Esparron-de-Verdon est situé à 386 mètres d’altitude, dominant les eaux turquoise du Verdon qui s’étalent ici en un lac majestueux.
Le donjon de son château date du XIIIe siècle et est classé monument historique. Il surplombe un corps de logis dont la partie la plus ancienne remonte au XVe siècle.

Gréoux-les-Bains

Gréoux-les-Bains, renommée depuis l’antiquité pour les bienfaits de ses eaux et aujourd’hui 3ème station thermale de France, reste un village typiquement provençal où il fait bon vivre et se ressourcer le temps d’un séjour ou d’un week-end dédié à la détente. Aux portes des Gorges du Verdon à proximité du fameux plateau de Valensole et du Luberon, Gréoux est un site touristique idéal pour découvrir la richesse culturelle et naturelle d’un territoire encore préservé.

Avec ses maisons colorées couvertes de tuiles romaines, ses étroites ruelles qui protègent du soleil et du mistral, sa Rue Grande qui abrite étals et commerces, son église couronnée d’un campanile, ses lavoirs et fontaines.
Gréoux-les-Bains est un village typiquement provençal, un poème chargé d’histoire à vivre et à découvrir.

Manosque

A une heure d’Aix ou Marseille, Manosque, ville de 23 000 habitants, la plus grande du département des Alpes de Haute Provence, dans le périmètre du Parc Naturel Régional du Luberon, entourée de plaines et de collines, bénéficie d’une situation géographique stratégique.
Culminant à 380 mètres d’altitude, son climat méditerranéen que beaucoup nous envient, baigne la ville de soleil presque toute l’année.

Dans une atmosphère douce et provençale, la visite de la vieille ville, en forme de poire, vous permettra d’apprécier son riche patrimoine architectural, pour ne citer que les portes Saunerie, Soubeyran, Guilhempierre, les églises Saint Sauveur et Notre Dame de Romigier, le Couvent de la Présentation, la Fondation Carzou…

Un nouvel hôpital, un troisième lycée, une école internationale, un gymnase flambant neuf, une salle des fêtes, un théâtre de verdure à deux pas du centre historique, des programmes immobiliers, deux pôles de compétitivité et bientôt un technopôle, la réfection de nombreuses voiries ou encore l’aménagement d’espaces protégés… le développement de Manosque, accéléré par la venue d’Iter sur le site de Cadarache, permet à la ville de répondre de façon toujours plus dynamique aux attentes des Manosquins.
Accompagnant leur quotidien, familial, sportif ou culturel, la ville, a beau être la plus importante agglomération du département, elle tient à garder sa vocation de cité à taille humaine. Alliant la valorisation de son patrimoine et une croissance économique impulsée par une situation stratégique au coeur de la vallée de l’énergie, Manosque se situe entre tradition et modernité, entre recherche scientifique et «l’art de vivre en Provence ».

Située à 410 m d’altitude dans les Alpes de Haute Provence, Manosque, ville de 23 000 habitants, aux portes du Luberon, est la ville la plus importante du département.
Proche des montagnes, de la mer mais également des grandes villes comme Aix en Provence, Marseille, on trouve les principaux axes de communication aux sorties de la Ville…

Montagnac-Montpezat

Montagnac-Montpezat est un charmant petit village tranquille que rien ne trouble mis à part son marché aux truffes qui se tient tous les ans en janvier. C’est là l’événement majeur du village qui contribue à sa notoriété : certains ne connaissent ce village que sous le nom de Montagnac les Truffes…

Situé au coeur du Verdon et à deux pas du Lac de Ste Croix et du lac de Quinson, vous pourrez vous baigner en été, faire du canoé et profiter bien sûr des splendides paysages du Verdon au gré des belles balades qui s’offrent à vous.

Montfuron

Vu de loin par le sud on voit de loin les deux bosses de ce dos de chameau qui avance, immobile caravane sur les crêtes du Luberon.
Du côté nord, quand on arrive de Reillanne, la route serpente et après deux ou trois lacets amène un promeneur qui, franchie la montagne, ne se doute pas de ce qui l’attend : une ouverture sans limites vers la mer immense des collines et des plateaux.

C’est cela Montfuron : d’abord une situation privilégiée du haut de ses 650 mètres d’altitude.
Les Romains l’avaient compris eux qui avaient fait passer leur voie prétorienne pour rejoindre la Via Domitia plus au nord et la route est encore là après les bergers et leurs brebis, elle conduit les touristes vers les sud et les golfeurs à Pierrevert.
Montfuron est indissociable de son moulin. Un des rares à fonctionner après sa restauration des années soixante. Point incontournable pour les randonneurs, touristes et cinéastes, il faut le voir tourner fièrement quand il s’endimanche de ses toiles blanches.

Sur l’autre colline, le Castelas qui dresse encore fièrement son dernier pan de mur entre la table d’orientation et celle des 32 vents de Provence. De là haut, le panorama est stupéfiant. Vue circulaire du Ventoux à Lure, des Alpes du Sud à la Sainte- Baume, de la Sainte-Victoire au Luberon. Et au milieu de tout cela, le moutonnement des collines où se faufilent Durance et Verdon à travers le plateau de Valensole. Dans la vallée apparaissent Manosque, Pierrevert, Sainte-Tulle, Oraison, Vachères, Saint-Michel-l’observatoire…

Au pied de l’ancienne maison forte, le village se pelotonne au cagnard autour de son église du XIIème siècle. Les vieilles demeures de pierre se découvrent au fil des ruelles étroites qui mènent à la place et au jardin public à l’ombre bienfaisante.

Plus bas encore, la chapelle Saint-Elzéar, témoin d’un miracle réalisé par le saint homme.

Puimoisson

Puimoisson est au milieu du sauvage plateau, a l’endroit juste ou le vent qui a sauté les Alpes retombe à pieds joints. Il s’est déchiré les jambes à toutes les montagnes, il s’est irrité des neiges, il s’est gonflé d’une ire qui a tordu et retordu ses muscles, il s’est tendu dans le grand saut. Puimoisson c’est l’aire ou il foule rageusement le grain de la colère. Du coté du plateau, le village a avancé son petit cimetière et s’est barricadé derrière des tombes ; Du coté de la montagne, il a fait la part du vent, il a abandonné ses granges et ses maisons et il les laisse déchirer par l’air fou. Lui, il se fait son petit chaud a coté du clocher, derrière cent petites fenêtres luttées de papier journal. Il est toujours propre et sans fumées, lavé au fond du vent comme un galet de la Durance. Et, été comme hiver, le temps écrase là-dessus sa vendange d’orage.

Quinson

Baigné par les eaux du Verdon, Quinson est habité depuis l’aube de l’humanité. Bénéficiant d’une exceptionnelle configuration géographique avec ses falaises de calcaire bordant les basses gorges, le village ravira les amateurs de paysages grandioses, les amoureux de sports nautiques, les randonneurs et les grimpeurs avec ses superbes sites d’escalade. Une visite au Musée de Préhistoire et la découverte du village médiéval satisfera les plus exigeants.

Quinson présente tous les particularités d’un village de Haute Provence avec son centre médiéval ceinturé de remparts, son campanile, ses chapelles, son Cours datant du 19e siècle et ses huit fontaines de la même époque, un luxe dans les contrées arides du Verdon.

Les ruelles, calades, la fraîcheur suggérée par les fontaines, et la richesse architecturale font d’une promenade dans Quinson un moment très agréable.

Les visites guidées du village de Quinson : un panorama d’une heure sur 2000 ans d’Histoire et d’anecdotes.

St-Laurent-du- Verdon

Au sud du département, Saint-Laurent du Verdon est une petite commune rurale située sur une colline qui descend en pente douce jusqu’aux rives du Verdon.

Ce petit village provençal vit en toute sérénité au milieu de ses champs, de ses bois, avec à proximité de nombreuses promenades et excursions au sein des célèbres gorges du Verdon.

Saint-Martin-de-Brômes

Le village offre au premier regard une vision parfaite de lumière, d’équilibre, de forme et de beauté harmonieuse qui étonne toujours le visiteur.

Vieux village provençal, bâti en amphithéâtre sur le flanc de la colline Castelleras, dominé par la tour de l’horloge et l’église paroissiale, il est situé à une altitude d’environ 360 mètres et sa population atteint les 500 habitants, qui se nomment « St Martinois » et « St Martinoises ».
Le village s’est installé à l’époque médiévale sur une petite hauteur, sur la gauche de la rivière le Colostre.

Saint-Martin possède un riche patrimoine digne d’intérêt : Tour de l’Horloge du XIVe siècle, église paroissiale XIIe, vieilles maisons, sites archéologiques…. A la suite de la découverte fortuite de deux sépultures gallo-romaines en avril 1972, lors des travaux d’aménagement de la route départementale 952, la commune s’est dotée d’un musée installé au rez-de-chaussée de la tour.

Village typiquement provençal, sa grande place aux platanes offre un lieu propice aux rencontres et aux jeux d’enfants. Cette place appelée actuellement Place de la Libération, en référence à la seconde guerre mondiale, se nommait jadis « Place de l’hôpital ». Au fil des rues et ruelles, vous découvrirez de nombreux linteaux sculptés et millésimés, dans la Grand Rue ou la rue des Brégançons. Certains, monolithiques, sont en forme d’arc accolade et peuvent dater du bas Moyen Âge. Au détour d’une ruelle vous découvrirez une fenêtre à meneaux ou des linteaux aux décors étonnants.

Sur une petite place, jadis la principale du village, où se trouvaient les cafés, la mairie et autres commerces, est implantée la grande fontaine datée de 1845.
Cette fontaine à bulbe est recouverte d’une épaisse cape moussue, qui lui confère son originalité. Elle alimente, par un caniveau qui conduit l’eau en aérien, un lavoir situé plus bas et construit dans les années 1920. Il n’est pas rare d’assister aujourd’hui encore à des bugades. Des barres de bois contre le mur permettent de faire égoutter le linge.

Saint Martin possède une autre fontaine de type adossée, située dans la Grande Rue. C’est une fontaine de quartier, la borne monolithique porte la date de 1902.

Valensole


Le village de Valensole s’érige à 590 mètres d’altitude sur le Plateau qui porte son nom. Son territoire s’étend sur plus de 12700 ha, en faisant l’une des plus vastes communes de France.

Au détour d’un entrelacs de petites rues, plusieurs siècles d’histoire : église du XIIIème siècle, fontaines et lavoirs, portes et heurtoirs, remparts. La fédération Clunisienne a été créée à Valensole lors du Millénaire de St Mayeul (3ème grand Abbé de Cluny né à Valensole en 910).

A Valensole, la tradition se conjugue au quotidien. On peut visiter les distilleries de lavande, le musée de l’abeille, rendre visite aux différents artisans. Jeux de boules, bals, fêtes champêtres et à thème se succèdent dans une grande douceur de vivre.

Au village, les activités sportives et ludiques sont variées : piscine chauffée, tennis, équitation. Nombreux chemins de P.R. pour promenades familiales, jogging et VTT, itinéraires en boucle pour cyclotourisme…

La proximité avec les stations de ski et les nombreux sites de baignades (lacs naturels et artificiels, mer) permettront quelques escapades.

Un artisanat gourmand vous fera découvrir et apprécier les produits du terroir tel que fromages de chèvre et de brebis, pâté à la lavande ou aux amandes, huile d’olive, amandes du Plateau, truffes, miel de lavande au goût subtil et délicat. Le plateau de Valensole qui regroupe 15 communes a été reconnu par les Ministères de l’Agriculture, Culture, Environnement et Tourisme, comme l’un des 100 Sites Remarquables du Goût en France en 1994, pour son Miel de Lavande.

A la naissance du Parc Naturel Régional du Verdon, nichée dans un repli du Plateau, Valensole offre tout au long de l’année l’animation d’une vie quotidienne ensoleillée, calme et mesurée.

Après avoir goûté aux joies de la vie à Valensole, vous pourrez idéalement débuter une visite des plus beaux sites de Haute Provence : Gorges du Verdon, Gorges du Trévans, Lac de Sainte Croix, Lac d’Esparron du Verdon, Moustiers Sainte Marie, Riez (Ville romaine), Gréoux les Bains (Ville thermale), Manosque (Cité de Giono), Quinson (Musée de la préhistoire)…

Vinon-sur-Verdon

Situé à la porte du Parc Naturel Régional du Verdon, Vinon-sur-Verdon, village typiquement provençal du Haut Var, est traversé par les eaux fraîches du Verdon. Il se trouve à la confluence de la Durance et du Verdon, au carrefour de 4 départements, les Bouches du Rhône, le Vaucluse, les Alpes de Haute Provence et le Var.

Le pont de Vinon-sur-Verdon, ou pont du 15 août, à trois arches, sépare le vieux village de la nouvelle cité appelée communément « Le Hameau » qui a pris le nom de quartier de Saint André qui mène inéluctablement sur Le Moulin de Saint André. Le pont a été reconstruit après la dernière guerre puisqu’il a été bombardé le 15 août 1944.

Le vieux village
Typiquement provençal, possède de vieilles ruelles, voûtées par endroit. L’église Saint Sauveur qui surplombe le village en haut du village a été restaurée en 1854 et remise en état en 2003 suite à un incendie criminel le 14 septembre 2002. Elle renferme un tableau et des statues classées. La tour de l’horloge du XVIIème siécle, porte un campanile du XVIIIème. Elle a été entièrement restaurée et ses abords ont été aménagés en 2005.